Sélectionner une page

Aujourd’hui plus qu’hier, le business de la pierre fait partie des placements préférés des français. Et la raison est toute simple, c’est un investissement sûr qui comporte moins de risques, et de multiples avantages sur le plan économique et fiscal…Découvrez dans ce guide d’information complet, le secret pour optimiser votre investissement immobilier et en tirer la meilleure rentabilité locative qu’il soit.

Petit tour d’horizon à propos de l’investissement locatif

Réaliser un investissement locatif ou placement immobilier locatif revient tout simplement à investir dans l’immobilier. Aujourd’hui en France, cette forme de placement est de plus en plus utilisée par les personnes qui souhaitent accroître leur valeur patrimoniale ou s’assurer une retraite plus paisible. Bref, cet investissement est tout simplement un excellent moyen pour réaliser son indépendance financière.

Ainsi donc, comparativement aux années antérieures, le marché de l’immobilier français connaît une croissance fulgurante non négligeable. Relativement à l’investissement locatif, il faut souligner que celui-ci concerne à la fois la location en meublé et la location vide ou non meublée.

Les investissements locatifs en meublé sont ceux qui concernent les logements qui sont préalablement équipés en meubles avant d’être mis à la disposition des clients. Ici, le futur locataire n’a besoin d’emporter avec lui, que ses affaires personnelles, le propriétaire s’étant déjà chargé d’installer le mobilier et tout ce qui est nécessaire pour l’usage quotidien. Ce type d’investissement peut varier en fonction des standards et de la clientèle. A propos justement de la clientèle, celle-ci est composée principalement répertoriée des étudiants, des hommes d’affaires et des touristes.

D’un autre côté, il y a les placements locatifs vides ou non meublés qui sont moins couteux et peu onéreux par rapport à l’autre forme de location. Dans ce cas, l’équipement et l’habillement du logement reviennent à la charge du client. C’est pourquoi on parle de location vide.

Globalement, l’investissement locatif présente de très bons avantages pour l’investisseur à long terme. Mais si vous voulez en tirer le best du best, vous ne devez pas vous y lancer n’importe comment.

Si vous décidez d’investir dans l’immobilier locatif quelle que soit sa forme, vous au préalable définir et dresser vos plans en fonction de vos objectifs. En effet, le niveau des revenus locatifs issus de votre investissement dépendront aussi bien de votre degré d’engagement que de la forme de celui-ci.

La question du choix du type d’investissement que vous souhaitez réaliser, de même que les perspectives de rendement que laisse entrevoir celui-ci, doivent se situer au cœur de votre stratégie. Raisonner de la sorte vous permettra d’adopter une attitude rationnelle qui intègre différents aspects visant à vous garantir la meilleure rentabilité locative.

Des éléments tels que le calcul de rentabilité, le taux de rentabilité, le taux de rentabilité interne, le seuil de rentabilité et bien d’autres charges liées à la fiscalité doivent par exemple être pris en considération avant de vous jeter à l’eau.

La stratégie pour obtenir la meilleure rentabilité locative

meilleure rentabilité locative - immobilier

Notez d’entrée de jeu, que pour obtenir la meilleure rentabilité locative, vous devez procéder à des calculs rationnels à propos des différentes options qui s’offrent à vous avant de réaliser votre investissement, et prendre également en considération un ensemble de données.

La rentabilité locative dont il est question ici, concerne la rentabilité nette ou le rendement locatif déduit de toutes les charges. Les économistes appellent cette action le programme d’optimisation économique qui consiste à maximiser son profit avec le plus petit budget. Il s’agit de minimiser le plus possible son budget et, maximiser le plus possible son profit.

En matière immobilière, il sera donc question de minimiser au maximum, toutes les charges nécessaires à l’investissement locatif afin d’obtenir le meilleur rendement sur le long terme.

Parmi les différentes méthodes nécessaires pour obtenir la meilleure rentabilité locative, vous pouvez utiliser l’effet de levier financier et fiscal. L’effet de levier est une opération qui consiste à augmenter sa capacité de financement non sur fonds propres, mais en faisant recours au crédit.

En quoi est-ce que l’effet de levier financier et fiscal va permettre une meilleure rentabilité locative pour vous qui souhaitez réaliser un investissement locatif ?

Lorsque vous financer votre investissement locatif sur fonds propres, la valeur des charges fiscales est plus importante que lorsque vous recourez au crédit pour le financement. Ainsi, si vous utiliser la voie du financement sur fonds propres, vous augmentez votre budget d’investissement, et réduisez de facto la rentabilité nette escomptée de votre investissement.

Au vu de ce qui précède, financer une partie de votre investissement en recourant au crédit sera une bien meilleure solution. Mais attention toutefois, à ne pas prendre du crédit jusqu’à un certain seuil. Ceci dit, vous devez trouver un plafond raisonnable à ne pas franchir pour l’obtention de celui-ci.

En effet, il existe un seuil critique au-delà duquel votre crédit, au lieu d’être favorable pour votre investissement, deviendra plutôt destructeur et nocif. Vous devez trouver le juste milieu entre le niveau d’emprunt immobilier à faire, et l’effet de levier financier et fiscal. Cette méthode est très utilisée par plusieurs investisseurs en Europe qui souhaitent réaliser un meilleur investissement immobilier.

Il est important de relever que tout investissement qui n’est pas planifié au mieux, pourra causer un préjudice sur le coût du loyer et va de ce fait, décourager un certain type de client.

Cette situation arrive le plus souvent pas parce que le propriétaire veut élever les standards, mais à cause du mauvais investissement réalisé par ce dernier. Toute chose qui le contraint dès lors à proposer ses logements à un prix assez élevé en espérant rentrer dans ses fonds rapidement : seul bémol, c’est que les locataires potentiels ne suivent pas toujours !

La deuxième méthode que vous pouvez employer pour obtenir une meilleure rentabilité locative, c’est d’acheter le bien immobilier qui nécessite encore des travaux et qui n’est pas neuf. Il est plus difficile de négocier un bien immobilier en parfait état qu’un bien immobilier qui a besoin d’être rénové. Il est important de souligner que les travaux dont il s’agit ici, sont des travaux qui concernent la rénovation et non ceux qui visent à améliorer le standing de vos appartements afin d’accroître la plus-value immobilière.

En optant pour l’achat d’un bien immobilier de ce type, vous augmentez votre capacité à réduire à vos charges, et à maximiser votre rendement immobilier. Par contre en choisissant d’acquérir un immeuble ou des appartements neufs, la probabilité d’avoir une meilleure rentabilité locative se réduit davantage.

Par ailleurs, il faut ajouter que les travaux envisagés à ce niveau ne doivent également pas concerner tout le bâtiment car cela risque d’être plutôt désavantageux pour vous. Si les travaux à réaliser sont très importants, il faudra faire attention à s’y lancer de peur de dépenser plus qu’il ne fallait pour votre investissement.

Ces travaux doivent porter par exemple, sur les zones du bien qui ont une réelle valeur ajoutée : la cuisine, la salle de bain, le salon, la chambre. Ces pièces sont très importantes pour le locataire. En effet, ce sont les pièces principales d’un appartement qui intéressent en priorité le locataire. Si vos travaux doivent porter sur la peinture, la pelouse ou le portail, il est très peu probable que cette dépense augmente la valeur locative du bien placé en location.

En outre, il serait tout aussi intéressant d’opter pour les biens immobiliers à refaire parce que les travaux à engager dans cet investissement seront déduits de vos revenus fonciers. Ce qui ne sera pas le cas si vous optez pour l’acquisition d’un immeuble ou d’un appartement neuf.

La troisième méthode qui s’offre à vous pour obtenir une meilleure rentabilité locative est le type et la forme de location à adopter. La forme du logement fait allusion à la location saisonnière, les immeubles de rapport, c’est-à-dire des immeubles avec plusieurs appartements, la colocation, les parkings, les résidences de services, etc.

Si par exemple vous optez pour un placement de location saisonnière, vous êtes sûr de dépasser au moins les 10% sur votre rendement. Il est plus rentable de faire louer ses biens immobiliers par jour ou par semaine que par mois. Le seul inconvénient est que cette méthode est beaucoup plus efficace en zone de campagne et que ça demande beaucoup de temps et de travail en termes d’énergie. Si vous êtes quelqu’un d’occuper et qui ne voulez pas employer un concierge pour gérer cela, il sera difficile pour vous de vous en sortir avec les locations saisonnières.

La colocation

meilleure rentabilité locative - colocation

Les colocations sont également un bon moyen d’obtenir une meilleure rentabilité locative. Cette forme de logement vous permet de dépenser moins en termes de lieux d’hébergements, mais vous permet d’avoir presque le même niveau de retour sur investissement que si c’était deux logements séparés.

Le type de logement quant à lui, fait référence aux logements meublés et logements non meublés. Les logements meublés sont depuis presqu’une vingtaine d’années le mode d’investissement immobilier locatif le plus pratiqué par les investisseurs. Les rendements issus de ce type de logement sont plus élevés que pour les logements non meublés. De plus, la clientèle associée à ce type de logement est constituée des étudiants, des hommes d’affaires et des touristes. Avec cette catégorie de locataires, la question de loyers impayés ne se pose quasiment pas.

Le risque de perte dans cet investissement est donc très faible. Au-delà du fait que cela demande un investissement important et onéreux, les revenus locatifs issus de ces placements financiers sont importants et permettent dans la plupart des cas d’obtenir une meilleure rentabilité. D’après certaines statistiques, opter pour la location en meublé est 25% plus cher qu’opter pour la location en non meublé.

Une quatrième méthode qui vous aidera sûrement à obtenir une meilleure rentabilité locative, c’est le lieu de résidence ou l’emplacement. Chaque ville possède une spécificité et des caractéristiques intrinsèques. Et même dans chaque ville encore il y a des lieux appropriés pour investir. La valeur du logement en campagne et la politique à adopter dans cette localité ne sera pas là même avec un investissement locatif réalisé en ville.

Les standards de vie en ville sont plus élevés qu’en campagne. Le type même de matériaux de construction utilisés pour les logements en ville va différer de ceux utilisés en campagne à cause de l’environnement climatique qui est différent. Obtenir une meilleure rentabilité locative en prenant en compte l’emplacement c’est donc savoir placer le type de logement approprié dans son environnement.

De même, acquérir un bien immobilier au centre-ville va procurer une rentabilité locative totalement différente de celle liée à un bien situé en périphérie. Plus vous vous rapprocher des points centripètes dans un territoire, plus le coût du foncier s’élève. Investir en plein centre-ville va vous coûter gros, mais la clientèle qui consomme ce genre de bien est également préparée pour cela. Vous devez prendre en compte les dépenses importantes à réaliser mais aussi le type de clientèle pour ce genre de produit.

Vous ne pouvez pas investir dans un logement haut standing en périphérie ou en campagne, car la clientèle pour ce type de logement se trouve au centre-ville. La considération du lieu est interdépendante avec le point précédent. Le type de logement va de pair avec le lieu du logement.

Un dernier point qui mérite d’être précisé, c’est le fait d’être accompagné et assisté dans votre investissement. Si vous avez un conseiller immobilier ou un conseiller en gestion de patrimoine ayant de l’expérience, il vous aidera à rassembler toutes ces données rapidement car il dispose déjà dans son agenda des informations relatives à tous ces détails importants à prendre en compte par un investisseur. Le conseiller vous montrera les avantages et les inconvénients de vos choix tout en mettant en exergue les bénéfices et rendements locatifs de votre investissement.

Beaucoup s’engagent dans une aventure pareille sans expérience et avec leurs propres ressources. Il est vrai que vous essayez de minimiser les coûts mais il y a des charges qui valent la peine d’être engagées. Et le conseiller immobilier fait partie de ces charges-là, si jamais vous désirez avoir une meilleure rentabilité sur votre investissement.

Conclusion

Obtenir la meilleure rentabilité locative est un fait possible et bien réaliste. Il n’est pas utopique de penser que vous pouvez faire un très bon investissement. Au-delà des ressources financières, tout dépend des informations que vous possédez et maîtrisez. Ainsi, notez-le, le manque de connaissance sur les lois foncières et fiscales pourra être un sérieux handicap dans ce cas.