Investir dans une location saisonnière : pourquoi choisir cette méthode ?

Vous êtes propriétaire d’une résidence principale ou secondaire que vous souhaitz mettre en location durant une courte période? La location saisonnière est sans aucun doute l’un des meilleurs moyens qui vous permettra de rentabiliser votre bien immobilier. Investir dans une location saisonnière : pourquoi choisir cette méthode ? Ce guide vous apporte des éléments de réponse.

Pourquoi investir dans la location saisonnière ?

En effet, de tous les types d’investissements locatifs qui s’offrent à vous, la location saisonnière peut s’avérer bien plus avantageuse. Cet investissement vous permettra de bénéficier des nombreux avantages sur le long terme sans toutefois avoir à dépenser d’énormes ressources financière et/ou énergétique.

Vous bénéficiez de nombreux avantages fiscaux

Investir dans la location saisonnière vous permet de bénéficier de nombreux avantages en termes de fiscalité. En plus de la réduction des frais de notaires et de l’exonération de la taxe foncière pendant deux à cinq ans, le statut louer en meublé non professionnel (LMNP) ou loueur en meublé professionnel (LMP) et le dispositif Pinel garantissent à tout propriétaire d’une résidence des réductions d’impôts vraiment intéressantes.

–          Le statut loueur en meublé professionnel (LMP)

Le LMP (statut loueur en meublé professionnel) est exclusivement réservé aux individus préalables inscrits au registre du commerce, percevant des revenus locatives annuels supérieurs à 23 000 euros et dégageant des revenus locatifs représentant la moitié de leur foyer fiscal au moins. Une fois le statut loueur en meublé professionnel obtenu, vous pourrez soustraire de votre revenu global d’éventuels déficits fonciers et de votre revenu locatif imposable, certaines charges supplémentaires.

Ce statut est fiscalement avantageux par ce qu’il vous permet de profiter d’un allègement ou d’une exonération sur les plus-values en cas de location ou de revente de votre bien immobilier et d’une exonération de l’ISF ….

–          Le statut loueur en meublé non professionnel (LMNP)

Le statut LMNP (statut loueur en meublé non professionnel) garantit aux propriétaires des logements saisonniers des avantages saisonniers moins intéressants. En effet, grâce à la déduction des déficits ou charges, le loueur en meublé non professionnel bénéficiera de remises fiscales non négligeables (son bien immobilier entrera dans le calcul de son ISF). Pour éviter l’imposition des revenus sur une longue période, LMNP vous permet de reporter votre déficit sur les 10 années suivantes. Ce régime est réservé aux personnes bénéficiant des recettes annuelles inférieures à 23 000 euros.

La loi pinel

Pour bénéficier des avantages offerts par la loi pinel, votre bien immobilier doit être situé dans les zones bien définies en fonctions des besoins en logements. La diminution d’impôts est calculée sur le montant de votre investissement et plafonnée à 300 000 euros. Vos ressources de location entre autres ne devront pas excéder un certain plafond préalablement défini.

La procédure est très simple

Investir dans une location saisonnière - immobilier

Lorsque vous vous lancez dans la location saisonnière, vous ne devez pas être stressé pour ce qui est de l’obtention des financements ou des autorisations. Tout d’abord, si vous n’avez pas de résidence mais que vous souhaitez en avoir pour en faire une location saisonnière, la procédure sera un peu plus longue et un peu plus complexe. Il vous suffira d’employer les mêmes méthodes que d’autres types d’investissements immobiliers.

Si vous avez déjà une résidence et que vous souhaitez procéder à sa mise en location saisonnière, la procédure sera bien plus facile. Tout ce que vous devrez faire c’est de déposer une demande auprès de la mairie de votre localité pour avoir une autorisation administrative. Une fois votre autorisation obtenue, vous pourrez vous lancer dans la location. Il vous reviendra de choisir vos locataires, de fixer le montant du loyer, de choisir si vous souhaitez vous-même vous occuper de la gestion de la résidence ou alors de la déléguer à une société qui s’en occupera.

Il faut tout de même noter que vous devrez fixer vos prix en fonction du zonage de votre résidence. Les locations saisonnières sont généralement pour de courtes durées. Pour cette raison, il faut savoir où investir, choisir des endroits stratégiques pour attirer le plus de locataires et fixer les meilleurs prix. En fonction de la catégorie de locataires que vous recherchez, vous saurez où investir. Investir dans les grandes villes, les montagnes, les bords de la mer, résidences à proximité des commerces, des moyens de transport, sont des endroits stratégiques.

Par la suite, trouver des locataires est une autre procédure assez simple si vous vous y prenez bien. Vous pouvez déléguer cette tâche à une société mais si vous souhaitez vous y prendre vous-même, de nombreux sites en ligne pourraient vous guider. De plus, vous pouvez vous-même créer votre site, utiliser les réseaux sociaux pour faire de la publicité, partager des flyers que vous devrez également afficher à des endroits hautement fréquentés tels que les boulangeries et les arrêts de bus. Vous pourrez également utiliser la méthode de bouche-à-oreille qui est souvent très utile.

Aucun de risque de loyer impayé      

Contrairement à une location longue durée, les locations saisonnières offrent plus de sécurité en ce qui concerne le paiement des loyers. En effet, pour ce qui est des locations longues durées, le paiement se fait tous les mois et votre locataire fera certainement face à certaines difficultés qui l’empêcheront de payer son loyer pendant quelques mois. Par conséquent, vous serez également dans l’incapacité de rembourser vos dettes, ce qui peut être très dangereux si vous ne voulez pas tomber en faillite et revendre votre résidence plus tôt que ce que vous espériez.

Par contre en ce qui concerne la location saisonnière, le paiement se fait en une seule fois. Ce paiement se fait généralement en ligne lors de la réservation de la résidence, ou en face lorsque le locataire entre en possession des clés de la résidence. De cette façon, vous ne ferez jamais face à des situations où votre locataire se trouve incapable de payer son loyer vu que le paiement du loyer se paye à l’avance. Le locataire n’est là que pour quelque temps, généralement ce n’est pas plus d’un mois. Vous pourrez alors rembourser vos dettes tranquillement et avoir de quoi vivre et aussi se constituer une épargne tous les mois.

Vous élargissez votre secteur d’activité

Autre aspect important à soulever. Lorsque vous évoluez déjà dans un secteur d’activité, vous pourrez tout à fait vous lancer dans la location saisonnière pour élargir votre domaine d’activités. En effet, vous avez tout à fait la possibilité d’avoir plusieurs sources de revenus afin de garantir votre retraite et en même temps de vous construire un patrimoine.

Vous pourrez y loger quand vous le souhaitez

L’un des avantages les plus intéressants du fait d’investir dans la location saisonnière est que vous pourrez mettre en location votre résidence principale pendant les vacances. Tout ce que vous aurez à faire c’est de bien organiser votre emploi de temps. De ce fait, la résidence aura toujours l’air habitable pour que les locataires s’y sentent comme chez eux. Cependant, il est préférable de plus la rendre disponible pour la location afin d’avoir plus de revenus et ainsi rembourser vos dettes plus rapidement.

Qu’est-ce qu’il faut savoir lorsque vous vous lancez dans la location saisonnière ?

Investir dans une location saisonnière - investissement immobilier

Investir dans la pierre pour une location saisonnière exige d’avoir quelques informations qui pourraient vous garantir plus de revenus sur une très longue durée. En effet, certaines astuces, si vous les employées comme il se doit, vous aideront à attirer beaucoup plus de locataires, tout en dépenser moins et en gagner plus sur les loyers.

Le type de résidence choisir

Le type de résidence choisir est le tout premier point à prendre en considération lorsque vous vous lancez dans la location saisonnière. Certaines résidences sont faites pour des locations saisonnières et d’autres pas. Si vous décidez par exemple d’investir dans une résidence étudiante pour une location saisonnière, sachez que vous aurez de la peine à trouver des locataires et c’est de cette façon que vous tomberez très vite en faillite. Alors, soyez vigilant et pensez beaucoup plus aux résidences suivantes :

–   Résidences tourismes. Quoi de mieux qu’une résidence tourisme pour attirer le plus de locataires pour une courte durée ? Comme son nom l’indique, la résidence tourisme permet d’accueillir des familles en vacances et par conséquent, vous devrez faire attention au lieu de votre résidence. Les vacances ou le tourisme sont faits pour s’amuser, donc il faudra opter pour des lieux touristiques. Une résidence non loin d’une plage, de monuments, de musées, de commerces et bien d’autres serait le choix idéal pour vous garantir des revenus.

–   Résidences d’affaire. En ce moment, vous trouverez une forte demande sur les résidences d’affaire. Ces résidences sont généralement destinées aux personnes qui viennent dans une ville étrangère pour y passer quelques jours. De ce fait, il faudra non seulement bien cibler votre ville, mais également votre emplacement. Rapprochez-vous des endroits tels que les aéroports, les gares ainsi que les métropoles pour attirer le plus de locataires possibles.

Investir dans le neuf ou dans l’ancien

La question que vous pouvez vous poser est celle de savoir si vous devez investir dans le neuf ou dans l’ancien. En ce qui concerne l’immobilier locatif saisonnier, vous pouvez plus vous pencher vers l’ancien contrairement à une résidence principale où il serait préférable d’investir dans le neuf (plus de confort). Entre le neuf et l’ancien il y a généralement une très grande différence sur le prix. Lorsque vous investissez dans le neuf, vous payez le prix d’achat plus 20% de TVA tandis que sur l’ancien vous n’aurez pas de TVA à payer.

De plus, lorsque vous investissez dans l’ancien, vous devrez faire des travaux et ces travaux vous donnent droit à une réduction d’impôts. Vous pourrez donc diminuer tout le déficit que vous créez avec vos travaux de vos impôts. Donc là vous avez un bénéfice supplémentaire qui apparait et vous allez payer moins d’impôts grâce aux travaux de rénovation. Lorsque vous achetez une maison qui demande des rénovations, le prix d’achat sera bien plus bas et ainsi vous ferez encore plus d’économies.

Alors il ne vous reste plus qu’à choisir si vous préférez investir dans le neuf ou dans l’ancien pour une location saisonnière. Si vous préférez privilégier le confort, le neuf sera plus adéquat mais si vous souhaitez faire des économies tout en procurant plus de goûts à votre domicile, optez pour l’ancien. De cette façon, vous pourrez meubler cette résidence comme bon vous semblera.

Toujours calculer sa rentabilité

Il est important d’avoir une idée sur ce que va vous rapporter votre location saisonnière. Pour cette raison, il est important de savoir comment calculer sa rentabilité en prenant en compte plusieurs aspects tels que l’emplacement, le prix du m², les rénovations, l’ameublement et bien d’autres points. De cette façon, vous pourrez vous faire une idée plus détaillée sur votre investissement en location saisonnière et avoir une idée sur les bénéfices que vous pourrez en tirer.

Savoir comment déclarer ses impôts

Vos revenus locatifs doivent être déclarés dans la catégorie BIC (Bénéfices industriels et commerciaux). Dans cette catégorie vous aurez deux options ; le régime du micro BIC et le régime réel simplifié. Dans le cadre du régime micro BIC, vos revenus doivent être inférieurs à 33 100€ pour bénéficier d’un abattement de 50%, voire de 71% si le logement est classé meublé de tourisme. Toutefois, même si cette option peut paraitre très avantageuse, dans 85% des cas le loueur a plutôt intérêt d’opter pour le régime réel simplifié.

En effet, dans la catégorie du régime réel simplifié, vous pourrez déduire de vos revenus locatifs l’ensemble de vos charges locatives (dépenses en fourniture d’électricité, d’eau, etc.), vos charges de copropriété (intérêts d’emprunts, frais de gestion, l’amortissement de l’immobilier). Cela devrait vous conduire à avoir des revenus nets d’impôts ou faiblement fiscalisés. De cette façon, vous ne paierez aucun impôt ou ces impôts seront convenablement réduits.

Conclusion

Grace à tous ces points vous pourrez désormais investir dans une location saisonnière sans craindre de ne générer aucun bénéfice. Pour qu’un investissement dans la location saisonnière soit un succès, il est important de prendre tous ces points en considération. De cette façon, vous aurez toujours un grand nombre de locataires et vous profiterez de tous les avantages fiscaux qu’offerts ce type de location.