Sélectionner une page

Acheter une maison ancienne est un investissement qui n’est pas sans risque et qui doit se faire avec préparation et organisation. Par ailleurs, même si vous avez repéré une demeure de charme, il est essentiel de ne pas tomber dans le piège. Pour savoir comment bien acheter sa maison de style antique ou qui est déjà vieille de plusieurs années, ce guide pourra vous aider.

La plupart des accédants désirent acquérir des maisons anciennes puisqu’ils cherchent du cachet, du charme et plus encore. Même si vous avez eu un coup de cœur sur un bien en particulier, il faut prendre le temps de vérifier de façon pointilleuse les moindres détails de la maison en question : toiture, gouttière, isolation, électricité, chauffage, etc. Quoi qu’il en soit, il n’est pas facile de trouver des maisons anciennes, surtout celles qui peuvent correspondre à vos attentes.

A cause de cette rareté, le prix de ce type de maison n’est pas souvent donné. Une habitation ancienne peut être plus chère qu’un appartement et le prix augmentera au fur et à mesure où les caractéristiques de la demeure sont attrayantes. Enfin, c’est un cas généralisé. Vous trouverez surement la maison de vos rêves, qui entrera dans votre budget.

Tout savoir sur l’achat d’immobilier ancien

acheter une maison - contrat

Les avantages

Il faut savoir qu’une vieille bâtisse fournit un charme incontestable de par son style architectural et les matériaux de construction. En principe, les maisons anciennes se trouvent à proximité des écoles ainsi que des transports et se situent en centre-ville. Par ailleurs, le prix d’une maison ancienne est largement plus intéressant, en comparaison avec une maison moderne et neuve.

Les inconvénients

Il est très rare de trouver une maison ancienne. Pour faciliter vos recherches, vous êtes libre de recourir aux services d’une agence immobilière. Généralement, la performance énergétique de ce genre d’habitat doit être refaite si vous voulez disposer d’une efficacité thermique optimale. Il est également possible que les diagnostics techniques ne soient pas à jour. Vu que le bien se trouve dans les grandes villes, il faut s’attendre à ce que la résidence ne dispose pas non plus de parking.

Les précautions à prendre

Même si la maison que vous avez détectée est séduisante, il est fort probable que celle-ci ait certains défauts que vous ne pouvez pas soupçonner à première vue. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un professionnel du bâtiment lorsque vous allez effectuer la visite du bien immobilier à acquérir. Cet expert vous aidera à vérifier l’état de la charpente, des plafonds, des murs et des sols. Dans le cas où des travaux de rénovation sont à faire, il sera en mesure d’évaluer les coûts de ceux-ci.

L’achat d’un bien immobilier ancien et les pièges à éviter

L’achat immobilier est une décision importante, surtout si vous prévoyez d’investir dans l’ancien. Les biens à vendre dans cette optique sont attrayants de par leur prix et leur charme, pourtant le coût des éventuels travaux à faire peut être colossal (rénovation, remise aux normes d’installation électrique, aménagement urgent…). Néanmoins, les pièges ne sont pas toujours omniprésents dans les maisons anciennes, il faut juste rester prudent et prendre le temps de tout vérifier avant de procéder à la signature de l’acte de vente.

La visite du bien

Lorsque vous réaliserez les visites de la maison, pensez à les faire à des heures différentes pour mieux remarquer la présence de bruit ou de problèmes dans le quartier où vous allez d’habiter. Il est possible que le propriétaire ou l’agent immobilier vous donne rendez-vous aux mêmes heures, n’hésitez pas à demander à rectifier ces horaires. Vous pouvez faire plusieurs visites avant de vous décider, cela vous permettra de décrypter les diverses anomalies, le cas échéant.

Les propriétaires peuvent avoir un malin plaisir de camoufler les éventuelles traces d’humidité, de moisissure et de fissure, choses que vous ne pourrez peut-être pas apercevoir en une ou deux visites. Parce que vous n’allez pas investir dans le neuf, le mieux est de se faire accompagner par un professionnel pendant les visites. Il sera en mesure de trouver les failles et d’estimer le prix des travaux à faire.

L’apparence de la maison

Il est essentiel d’examiner l’état de votre future maison de fond en comble. L’important est surtout de vérifier si la toiture a été bien entretenue par le propriétaire. Cet élément est très important vu qu’il assure votre protection à longue durée. Vous devriez donc inspecter l’aspect des poutres, des isolants de toit et de la toiture elle-même. Une absence d’étanchéité du toit risque de dégrader la maison toute entière ; et, les travaux qui vont dans ce sens sont très coûteux.

Pour apercevoir les traces d’humidité, s’il y en a, la plus pratique est de vérifier l’état du bas des murs et des plafonds. Si le bien dispose d’une cave, il faut également y faire une inspection pointilleuse puisque cet endroit s’avère être la principale origine des problèmes d’humidité.

L’emplacement du logement

Dans le cas où la maison se situe dans une zone à risque, n’hésitez pas à réclamer au vendeur un document d’état des risques, de moins de six mois. Vous devriez savoir que les maisons qui se trouvent dans ces zones peuvent faire l’objet de risque sismologique, de risque naturel et de risque technologique.

La conformité du domicile

Avant de procéder à la vente de son bien immobilier, le propriétaire doit engager un professionnel pour effectuer un contrôle technique de la maison dans le cas où celle-ci dispose encore de l’amiante, du plomb ou si des termites ont pris place. Il est également dans l’obligation du vendeur de faire un diagnostic de performance énergétique avant de mettre le bien en vente. Vous souhaitez acheter un logement ancien, sachez que le DPE est désormais obligatoire et que vous êtes en droit d’exiger ce document avant de signer l’acte authentique de vente.

Réaliser une expertise avant d’acheter

Les différents types d’expertise avant acquisition

Vous êtes en mesure de faire faire trois types d’expertise avant de vous lancer dans l’achat de votre maison ancienne. Il s’agit de l’expertise technique, de l’expertise économique ainsi que de l’expertise technique et économique.

L’expertise technique consiste à estimer le coût des travaux à réaliser (décoration intérieure, aménagement, remise aux normes, etc.) à partir d’un diagnostic de l’état du bâtiment ainsi que de ses équipements. L’expertise économique est le fait d’évaluer la valeur du bien en tenant compte de ses imperfections et en comparaison avec des maisons similaires où vous n’aurez pas à faire des travaux. L’expertise technique et économique vise à aider l’acquéreur à dresser une offre d’achat précise, par rapport aux enjeux financiers et aux autres investissements relatifs aux travaux.

Le prix d’une expertise avant acquisition

Le coût de ce type d’expertise varie en fonction de la difficulté de la mission du professionnel et de la superficie de la maison. Quoi qu’il en soit, cela ne vous coûtera pas plus que les honoraires de l’agence immobilière. Pour ne pas tomber dans le piège de la vente de maison ancienne, faire appel à un expert pour éclairer votre chemin ne sera pas du tout regrettable. Que vous soyez un primo-accédant ou un habitué d’achat immobilier, choisir d’être accompagné par un expert vous aidera à faire un point avant de vous engager définitivement.

Penser aux assurances à souscrire

acheter une maison - assurance

Assurance habitation

Pour investir dans l’achat d’une maison ancienne, il est conseillé de souscrire à une assurance habitation au préalable. Selon le contrat avec l’assureur, cela pourra couvrir divers incidents et accidents, comme le cambriolage, l’incendie, les bris de glace, les dégâts des eaux, les tempêtes et les catastrophes naturelles, entre autres. Si l’un de ces cas s’est présenté et à entraîner une dégradation de votre logement, vous obtiendrez une indemnisation grâce au contrat d’assurance. Par ailleurs, l’assurance ne couvre pas les destructions que l’assuré commet volontairement.

Assurance prêt immobilier

Cette assurance emprunteur protègera votre crédit immobilier dans le cas où vous avez sollicité un prêt auprès de votre banque. Normalement, c’est une garantie pour l’établissement bancaire qui a octroyé le prêt pour votre projet. En d’autres termes, si vous souhaitez obtenir un prêt immobilier, il est nécessaire de souscrire à l’assurance y afférent. Les avantages : l’assurance va vous couvrir et se charger du remboursement de votre crédit immobilier en cas de décès, d’arrêt de travail ou d’invalidité.

Avoir une connaissance des aides financières et du crédit immobilier

Les principales aides financières

Se lancer dans un premier achat n’est pas des plus faciles, plusieurs aides sont mises à votre disposition pour financer votre projet si vous ne disposez pas du budget nécessaire pour acquérir la maison de vos envies. Il est donc nécessaire de déterminer l’offre de prêt qui convient à votre situation.

Le Prêt à taux zéro ou PTZ est une aide financière qui est destinée aux ménages ayant des revenus modestes. Ce prêt vous permettra de financer votre premier achat immobilier. Il est donc important que vous soyez un primo-accédant pour pouvoir en bénéficier. Le montant du prêt variera en fonction de vos ressources, de la zone géographique où se trouve la maison à acquérir et du nombre de personnes qui compose votre foyer.

Il est possible d’obtenir un prêt à taux zéro maximum de 118.470 € avec un délai de remboursement pouvant s’étaler jusqu’à 25 ans. Comme avantages supplémentaires, le taux d’intérêt sera à 0% et vous n’aurez pas à payer de frais de dossier ni de frais d’expertise.

Le prêt épargne logement est une aide financière bénéficiée par les détenteurs d’un plan d’épargne logement (PEL) depuis au moins quatre années et/ou d’un compte épargne logement (CEL) depuis au moins 18 mois. Le taux de remboursement de ce prêt est un peu excessif par rapport aux autres formules d’emprunt.

Le prêt action logement est une aide octroyée par l’entreprise où vous travaillez, à condition que les employés soient plus de 10 personnes. Que vous désiriez investir dans un immobilier neuf ou ancien, le montant du prêt ne doit pas dépasser les 30% du prix total du bien. Sachez que depuis 2014, le taux de remboursement est de 1,25%.

Le prêt accession sociale ou PAS est également une aide financière réservée aux primo-accédants mais conditionnée par les ressources du demandeur. Il faut noter que depuis de 1er janvier 2018, ceux qui souscrivent à un PAS ne sont plus en mesure de jouir de l’aide personnelle à l’accession au logement, sauf s’ils investissent dans une maison ancienne sur un secteur prédéfini. C’est tout à votre avantage pour votre projet d’achat de logement ancien.

L’obtention de crédit immobilier auprès des établissements bancaires

Afin d’obtenir un crédit immobilier, la banque doit s’assurer que votre situation est stable, que ce soit au niveau professionnel, familial ou financier. Vous devez donc fournir un dossier des plus attrayants possible. A priori, les critères d’éligibilité des banques résident sur votre apport personnel, vos revenus, votre capacité d’emprunt, votre capacité d’endettement, votre profession et la gestion de votre compte courant.

Il est donc essentiel de choisir une maison qui entre dans vos moyens si vous voulez que la banque finance votre projet. L’emplacement de la maison et le type du logement vont aussi jouer un rôle important pour votre demande de crédit. En effet, la banque pourra évaluer la plus-value que va rapporter la maison au cas où vous décideriez de la revendre plus tard. Si cette plus-value est intéressante, votre dossier aura plus de chance d’être retenu.

Pour faciliter vos recherches et voir quelle banque propose l’offre la plus intéressante, vous pouvez faire appel à un courtier en ligne. Ce dernier va comparer les diverses offres qui existent sur le marché. Le courtier présentera votre dossier et fera en sorte de trouver la meilleure offre.

Déjà, avant d’acheter une maison, il est nécessaire de savoir si celle-ci répond à vos attentes et à vos besoins : style, emplacement, superficie, nombre de pièces, etc. Il est tout aussi important de savoir comment bien acheter sa maison ancienne. L’essentiel est surtout de connaître les points forts et les points faibles d’un logement âgé.