10 éléments à prendre en compte dans l’investissement locatif pour étudiant

De plus en plus de personnes décident aujourd’hui d’investir dans la location des logements pour étudiants. Et pour cause, c’est un secteur très rentable du fait de plusieurs facteurs qui font qu’il regorge d’avantages. Mais pour se lancer dans l’investissement locatif pour étudiant, plusieurs aspects sont à prendre en considération. Pourquoi investir dans les logements locatifs pour étudiants ? Et quels éléments faut-il prendre en compte pour en sortir gagnant ?

Qu’est-ce qu’un logement étudiant et quels en sont les différents types ?

Le logement étudiant est un type de logement spécialement conçu et réservé aux personnes qui poursuivent des études supérieures. Cette catégorie regroupe les résidences universitaires, les cités universitaires ainsi que tous les autres logements conçus exprès pour servir à cet effet.

Il existe plusieurs types de logements étudiants :

  • Les cités universitaires (également appelées « cités U ») et résidences du CROUS : les cités universitaires sont une solution très économique pour les étudiants puisqu’elles ne coûtent pas trop cher. Il faut compter 150 euros en moyenne pour une chambre et elles sont en général très proches de l’université. Elles donnent droit à l’Allocation de Logement Social. Quant aux résidences du CROUS, elles offrent des logements plus grands, plus neufs et plus chers. Il faut compter un loyer de 250 euros en moyenne. Elles donnent droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL).
  • Les foyers pour étudiants: ce sont des logements construits ou créés par des associations et des organisations. Ils sont en général régis par un règlement intérieur très strict en ce qui concerne les horaires de repas ou encore les heures d’ouverture et de fermeture des portes. Ils sont le plus souvent réservés aux filles. Il faut compter entre 380 et 540 euros en moyenne par mois pour y loger en fonction du type d’hébergement (pension complète ou demi-pension).
  • Les logements sociaux pour étudiants: ce sont des logements construits par un organisme public ou privé pour aider les personnes ayant des difficultés à se loger, du fait de leurs revenus plutôt modestes, à avoir un logement. Ces logements sont en général éloignés de l’université.
  • Les résidences étudiantes privées: ces résidences qui proposent de nombreux services et qui ont un but commercial augmentent de plus en plus chaque jour. Elles sont en général très onéreuses. Ceci à cause des nombreux services et avantages inclus dans le prix de départ. Il s’agit par exemple du petit-déjeuner, du nettoyage régulier des locaux, de la fourniture des linges de maison, de la réception, de la laverie, de la salle de gym, pour ne citer que ceux-là.

Pourquoi investir dans les logements étudiants ?

Il y a forcément des zones d’ombre et des risques à prendre quand on investit dans l’immobilier. Mais dans le secteur de l’investissement locatif pour étudiant, il y a plus de bonnes raisons de se lancer que de désavantages.

  • Vous trouverez facilement des locataires : il est clair qu’en achetant l’appartement ou le studio, on a toujours une appréhension, la peur de ne pas trouver de locataire et d’avoir fait une erreur. Mais en matière de locations étudiantes, un facteur joue clairement en votre faveur : il y a des étudiants partout et autant d’universités que de rentrées. Vous pourrez donc louer tout au long de l’année et être sûr de rentabiliser votre investissement. Il vous suffira de poster une bonne annonce sur un bon site et d’y ajouter de jolies photos.
  • Vous avez la garantie d’être payé : lorsque vous postez votre annonce, vous recevez plusieurs propositions. Vous avez alors la possibilité de sélectionner l’étudiant qui correspond au profil que vous recherchez. La possibilité de paiement et la durée sur laquelle l’étudiant loue votre bien font partie intégrante de tous les critères que vous devrez prendre en compte. Vous pouvez y procéder par un questionnaire court, mais efficace pour savoir qui vous avez en face de vous. De plus, lorsque vous faites signer le contrat de location à l’étudiant, les parents ou un proche se portent garants et signent un document qui représente un engagement de remboursement en cas de défaillance du locataire.
  • Vous aurez un revenu fixe et un patrimoine de valeur : l’avantage principal de l’investissement locatif, c’est qu’il vous fait gagner en autonomie et vous fournit une source de revenus fixes et un nouveau bien dans votre patrimoine. Si vous arrêtez de travailler par exemple, ou si vous avez un problème et que vous ne pouvez plus travailler pour un moment, vous pourrez quand même toucher un loyer garanti.
  • La facilité de gestion: vous n’aurez aucune difficulté à gérer votre logement parce que vous n’aurez qu’à définir un mode et des modalités de paiement et le tour sera joué. Vous n’avez pas besoin de vivre dans les environs et de passer votre temps à faire des allers-retours incessants juste pour savoir ce qui se passe. Vous pouvez le gérer à distance.
  • Avantages fiscaux: les logements étudiants ont l’excellente réputation d’avoir des impôts allégés. En effet, il y a en général une réduction de 11 % sur l’impôt et un remboursement de 20 % sur la TVA. Intéressant, n’est-ce pas ?

Quelques conseils pour investir dans les logements étudiants

Investir dans les locations étudiantes est très intéressant. Encore faut-il s’y connaître et savoir exactement où on met les pieds. Donc, si vous souhaitez investir dans les logements étudiants, voici quelques conseils que vous gagnerez à suivre.

  • Repérez les pôles dynamiques: il est important de choisir un bon secteur et un environnement propice pour son logement. Vous devrez choisir l’environnement en fonction de votre cible. Ciblez les zones où les étudiants sont légion et faites en sorte de prendre le studio ou l’appartement dans un endroit attrayant, pas trop bruyant, plutôt calme pour un étudiant. Un autre facteur que vous devez prendre en compte, c’est la proximité entre le logement et les universités environnantes. Ici, vous devez vous poser quelques questions et vous demander s’il est pratique pour un étudiant de se rendre à l’université dans les conditions que vous proposez. Il faudra aussi vérifier la distance avec les transports en commun.
  • Renseignez-vous bien sur les textes et les lois qui régissent le domaine. Il ne sert à rien de vous lancer dans une aventure dont vous ignorez tout des tenants et aboutissants.
  • Estimez le coût et les revenus de façon réaliste: ne gonflez pas les chiffres des estimations juste pour vous faire plaisir ou pour vous donner de l’espoir. Parce que c’est sur eux que se base votre affaire, et si elle échoue, ce sera en grande partie à cause de cela.
  • Ayez une vraie maîtrise de la fiscalité et du financement immobilier: vous devez savoir quand trouver des financements, où les trouver. Vous devez maîtriser les volets fiscaux et tout ce qui a trait à l’imposition de vos biens.

10 éléments à prendre en compte dans l’investissement locatif pour étudiant

Avant de vous lancer dans l’investissement locatif pour étudiant, il y a quelques éléments que vous devrez prendre en compte.

Pour commencer, voici 5 erreurs à éviter à tout prix quand vous souhaitez investir dans les logements pour étudiants.

  • Acheter trop cher: voilà ce que vous devez continuellement garder à l’esprit. N’achetez pas en vous focalisant sur la valeur future du bien que vous souhaitez acquérir. En effet, vous risquez ainsi de faire d’énormes pertes (ce que vous souhaitez certainement éviter).
  • Négliger certains détails: en matière d’investissement locatif, aucun détail n’est à négliger. Tout est important. Vous devez donc faire en sorte d’être vigilant, alerte et réactif face à tous les défis qui se présentent à vous.
  • Ne pas visiter avant d’acheter: certains investisseurs achètent à distance. C’est une erreur à ne pas commettre puisque vous ne connaissez pas le vendeur et vous ne savez pas si vous pouvez lui faire confiance. Il veut peut-être se débarrasser d’un bien dont personne ne veut ; soyez bien sur vos gardes.
  • Se mettre sur la paille pour investir en espérant que les revenus pleuvent du coup: il faut effectivement faire des sacrifices pour parvenir à réussir, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille se ruiner et ne pas avoir le minimum décent. Vous devez vous garantir un revenu qui vous permettra de vous en sortir le temps qu’il faut.
  • Chercher à faire un prix bas et lésiner sur la qualité du logement: quand on investit, il faut forcément rentabiliser. Et il est normal de parfois chercher à faire un bon prix pour survivre à la concurrence. Toutefois, vous ne devez absolument pas sacrifier la qualité de votre logement en diminuant le prix. Veillez à faire un bon prix tout en faisant en sorte que la qualité y soit aussi. Un bon rapport qualité-prix, voilà ce qui vous fera survivre et fera survivre votre logement aux aléas et aux intempéries. Sachez également que les locataires que vous trouverez seront à l’image de votre logement. Si votre logement est confortable, vous trouverez des locataires qui aiment le confort et qui sont prêts à payer pour cela. Dans le cas contraire, la conséquence vient naturellement.

Ensuite, voici cinq éléments que vous gagnerez à prendre en compte pour réussir un investissement locatif et faire le plus de bénéfices possible. Vous devez être à l’affût des signes et miser sur :

  • La croissance démographique: c’est bien connu, plus les étudiants sont nombreux, plus la demande est élevée. Et plus la demande est élevée, plus vous gagnez de l’argent.
  • L’accessibilité des transports: c’est un élément primordial. Aucun étudiant ne loue dans une zone où il devra souffrir pour se rendre à l’université. L’atout charme de votre logement sera donc le fait qu’il se situe dans une zone universitaire et que l’étudiant puisse avoir facilement accès aux transports en commun.
  • Misez sur le confort: aucun étudiant ne fait des études d’un an tout court. En général, c’est minimum deux voire trois ans. Misez donc sur le confort et faites-en sorte de les mettre à l’aise. En général, quand en plein cursus l’étudiant change de logement, c’est qu’il n’était pas très à l’aise ou que quelque chose n’a pas tourné rond à un moment donné. Mettez donc en place un système d’écoute, d’attention. Sachez que l’étudiant est en général le meilleur et le plus fidèle des locataires.
  • Le quartier dans lequel vous louez doit être intéressant, attrayant, pas loin de l’université et présentant un bon cadre, dans lequel un étudiant normal pourra s’épanouir.
  • Méfiez-vous des vieux immeubles et des appartements avec de trop lourdes charges. : le chauffage, l’eau chaude collective, les frais de gardiennage, les frais d’entretien de batterie d’ascenseur. En général, les étudiants louent ces appartements par défaut et ils le quittent dès que possible en raison des charges trop élevées et non proportionnelles à leur budget.
  • Préférez le neuf: le neuf vous épargne en général tous les problèmes liés à l’ancien. En effet, c’est plus simple de le moderniser et de faire en sorte qu’il soit comme on le voit et comme on le conçoit. Ça vous évite les travaux énormes qui durent des mois. En général, quand vous prenez du neuf, après les premiers travaux, vous en avez pour au moins 10 ans avant d’avoir besoin d’en refaire.

 

Le secteur de la location étudiante est en plein essor. En effet, entre ses objectifs, les stratégies et les raisons de se lancer, on a vite décidé. Pourtant, ce n’est pas aussi simple puisqu’il s’agit là d’un secteur où certaines erreurs peuvent facilement vous faire perdre de l’argent. Les erreurs les plus courantes sont relatives à l’estimation des coûts et des bénéfices éventuels et à un mauvais choix de la situation géographique du logement.